Saint Martin Vésubie après la tempête Alex

Tout a commencé le  2 octobre 2020, quand la Tempête Alex s’abattit sur le Haut Pays des Alpes Maritimes. Saint-Martin-Vésubie fut particulièrement touché. Si aujourd’hui, le village se remet doucement de la tempête, les dégâts sont innombrables. Car depuis cette catastrophe naturelle sans commune mesure, le lit de la rivière est méconnaissable. La Vésubie est transformé en larges étendues de graviers en chantier. Sa vue est difficilement supportable. Et si quelques maisons ont survécus à la crue, elles sont désormais suspendues au bord d’un précipice qui menace de s’écrouler par glissements de terrain.

Rencontre avec un sinistré de Saint Martin Vésubie

Un musée dévasté

Me rendant sur Saint Martin Vésubie pour l’exposition Solidaire, j’en ai profité pour dessiner ce beau village. Ainsi, j’ai pu discuter avec un sinistré curieux de me trouver en train de peindre devant le Musée dévasté de Saint Martin Vésubie. Il m’a alors raconté cette nuit de cauchemar, ses yeux bleus cernés de rouge comme si la tempête datait d’hier. Pour ce survivant qui a tout perdu, il reste ce douloureux souvenir dans ce champs de ruines. En somme, il a perdu son chalet mais aussi ses voisins qui sont restés calfeutrés et finalement engloutis par la crue.

Entre espoirs et craintes

Depuis un an, des travaux colossaux ont permit de rétablir les routes de la Vésubie pour d’accéder aux villages. La Madone de Fenestre est le seul village qui reste encore inaccessible mis à part pour ses riverains. Sans parler de la Tinée et de la Roya, toujours difficile d’accès, il y a tant à faire que beaucoup de solutions sont provisoires. En effet, cet aspect provisoire ne rassure pas le sinistré qui craint de nouvelles catastrophes :

– « vous savez pourquoi ? il fait trop chaud. Ce ne sont pas des températures normales. Avec ce réchauffement climatique, on ne peut pas dire que cela ne recommencera pas. Une tempête de cette force peut se reproduire dans 2 ou 3 ans peut-être. Même des pluies tropicales peuvent être désastreuses si l’on ne consolide pas les berges du fleuve… »

Comment agir ?

Quoiqu’il en soit les crues historiques de la tempête Alex ont transformées les fleuves de la Vésubie, la Tinée et la Roya en de larges chantiers de graviers. Et selon lui, en l’état, de fortes pluies peuvent encore creuser cette plaie béante et provoquer des glissements de terrains.

Je ne suis pas experte sur les solutions qu’il a évoqué lors de notre échange. Une chose est certaine, je ne souhaite pas être la spectatrice impuissante d’une catastrophe naturelle. Alors peut-on agir tant qu’il est encore temps ?

Exposition solidaire pour la reconstruction du Musée de Saint Martin Vésubie

Rebâtir le Musée d’AMONT

Beaucoup d’actions solidaires, d’associations et de donateurs soutiennent la région et les sinistrés. De même qu’à ce jour, je suis mobilisée comme beaucoup d’artistes de la région pour le Musée du village. Ce Musée qui fut créé par l’Association montagne et patrimoine (AMONT, loi 1901) il y a tout juste 40 ans, a été dévasté. C’est à cet effet que je vous informe qu’actuellement et jusqu’en novembre 2021, une exposition solidaire est organisée au profit de la reconstruction du Musée du patrimoine de Saint Martin Vésubie. Si vous aimez l’art et souhaitez en faire bénéficier le village de St Martin Vésubie, rendez-vous à la mairie pour découvrir des artistes d’horizons différents.

Une initiative caritative de Franta

Franta et bien d’autres artistes se mobilisent

Franta, artiste de renommée internationale, est à l’origine de cette initiative avec la vente d’une œuvre au profit de la reconstruction du Musée de Saint Martin Vésubie. Il fit une proposition inédite, d’une grande générosité, proposant de vendre une œuvre spécialement réalisée en cette occasion, et dont les bénéfices seraient consacrés à la reconstruction du Musée. Aujourd’hui l’initiative est suivie par les artistes de la région. Car soutenir le musée de St Martin Vésubie est aussi une façon de préserver ces espaces d’expressions et d’échanges.

Liste des artistes et des Œuvres données à la vente

FRANTA à l’origine du projet – tableau et lithographie rehaussée

Alain BENEDETTO – tableau
Alain LESTIE – dessin       
Bernard ALUNNI – aquarelle
CADAMALOU (Catherine CHALVIN) – tableaux
Corinne PAOLINI – livres « carnet d’inspiration du Mercantour »
Daniel CAPES – collage technique mixte
France FACCIO (+) (Dominique FACCIO) – tableaux
Isabelle CRICI – poterie
Jacques HUTTLER (+) (Betty HUTTLER) – tableau
Jacques RENOIR – tirage photo
JAUME – sculpture
Kiki GIULIANA – céramiques
Louis DOLLE – dessins
Luc TRIZAN – sculpture
Marie-Christine LEMAYEUR – aquarelle
MARTIN Miguel 
Nanou J. PAOLINI – tableaux
Nassima REUTLINGER – tableaux + aquarelles
Patrick CHRIST – tableaux
Rémi PESCE – tableau + sculpture
Richard SAHEL – tirage photo
RIPO (Jean-François FERRANDEZ) – tirages photos
Serge ARMANDO – tableaux