copier pour apprendre

Copier c’est bien

Osez Copier pour progresser

Copier une œuvre historique permet, en s’approchant du même résultat, de gagner confiance en soi. Reproduire la peinture ou le dessin d’un autre artiste, c’est aussi comprendre les processus de création d’une œuvre. En reproduisant l’œuvre, l’on se met dans la peau de son auteur.

la reproduction de Caravage et son originale
Ici l’œuvre « David avec la tête de Goliath » (Le Caravage, Rome), réalisée en 1609-1610 et sa reproduction

Le choix de l’œuvre à reproduire

Le choix de l’œuvre et de l’artiste à imiter vous est propre. L’essentiel étant que l’œuvre ne vous laisse pas indifférent et vous donne un défi à relever. Il est intéressant de copier des œuvres qui vous inspirent. Vous pouvez aussi choisir celles qui vous donne le trac à l’idée de vous y confronter.  

Copier le maître

Copier n’est pas synonyme de créativité dans l’opinion générale. En effet, plagier une œuvre ce n’est pas apprendre mais copier machinalement avec de mauvaises intentions. Reproduire pour apprendre s’est s’enrichir et dialoguer avec l’auteur de l’œuvre. Cet exercice ouvre les portes de sa propre créativité tout en renforçant ses connaissances et sa technique. C’est en reproduisant un maître que l’on tente de se dépasser.

dessin d'Ingres et la copie de N.Reutlinger
Choisir le travail d’Ingres par exemple pour s’entraîner au portrait.

Le choix de l’œuvre et de son auteur

Ingres et Caravage

Les exemples de reproductions de dessins d’Ingres montrent que l’on peut donner une touche très personnelle dans sa reproduction. Et contrairement à la photographie qui serait une copie véritable de l’existant, votre copie sera une nouvelle création. Ci-dessous l’interprétation à l’aquarelle d’une étude d’Ingres, m’a permit d’explorer l’anatomie du visage et son application dans le dessin.

dessin d'ingres et sa reproduction à l'aquarelle
Interprétation à l’aquarelle d’une étude d’Ingres. Sur cet exemple, on peut voir une erreur assez commune dans le portrait : la boîte crânienne est trop petite sur la copie.

Vous pouvez aussi vous entraîner au dessin du corps humain avec des dessin de grands maître. Par exemple explorer l’interprétation anatomique de Michel-Ange ou celle très différente d’Egon Schiele.

On chuchote les secrets d’une œuvre qu’à une personne à la fois.

Comprendre l’auteur

L’interprétation ou la reproduction d’une œuvre révèle aussi les secrets de l’artiste sur ses choix et ses procédés. À la fin de ma peinture de la tête de Goliath, j’ai compris que mon bleu outremer réanimait la tête tranchée. L’œuvre originale de Caravage au contraire possède des couleurs cires et des noirs terreux qui renforcent la scène lugubre. Aussi la lumière est évanescente sur la tête de Goliath alors que David est rayonnant et donc triomphant.

Quand la copie est considérer comme du vol

Copier ce n’est pas plagier

Copier une œuvre est totalement légale. On peut être fameux en imitant à la perfection les œuvres de grands artistes mais ce n’est l’objectif de cet article. Si vous copiez une œuvre, il est formellement interdit de vous faire passer pour l’auteur en imitant sa signature et en la vendant comme l’œuvre originale de celui-ci. Une œuvre copiée doit être annoncée comme telle en mentionnant l’œuvre d’origine et son auteur. Ainsi vous annoncez au public et dans votre titre que c’est une « reproduction d’après telle œuvre de tel auteur« . Apprendre en copiant est un excellent exercice mais l’on doit respecter la propriété intellectuelle des auteurs et de leurs œuvres originales en les citant.

A vos pinceaux !

Dépassez vos peurs et plongez-vous dans les peintures qui vous fascinent. L’art du copier-coller en peinture et en dessin se passe de raccourcis clavier Ctrl-C et Ctrl V… Prenez plus de temps à repeindre les œuvres que nous a laissé l’histoire.

Caravage, reproduction à l'aquarelle-Davide_avec_tete_de_Golia