Quel papier choisir pour l’aquarelle ?

Square
choix_papier-aquarelle

Vous débutez dans l’aquarelle et vous avez choisi un papier épais mais vous êtes déçu car ce dernier gondole ou les couleurs sont ternes ! Nous allons voir dans cet article quels sont les choix de papier en aquarelle et combien ces choix sont déterminants sur la qualité de votre travail pictural.

Son Origine

Le papier nait au IIe siècle avant notre ère en Chine. La fabrication du papier est obtenu par la mise en suspension dans un bac d’eau de fibres de cellulose d’origines végétales qui s’enchevêtrent et s’agglutinent naturellement en feuille mince.

100% coton ou cellulose ?

Deux critères s’offrent à nous : le papier haut-de-gamme 100 % coton qui demande un effort financier considérable et le papier cellulose qui est un bon rapport qualité-prix. Cependant ils ont tous deux leurs propres caractéristiques dont je vous ferai part. Vous choisirez ensuite leurs options : le grammage, la texture et la taille du papier.

Papier Cellulose

C’est le papier aquarelle bon marché. Il est 100% cellulose car il contient des fibres issues du bois. Pensez à le prendre sans acide (pH neutre) ainsi il aura une meilleure résistance au temps et à l’humidité. Dans l’application de l’aquarelle, il sèche très vite et les couleurs perdent en saturation si elles sont trop diluées ou retravaillées.

Papier 100 % coton

C’est un gage de conservation et de longévité mais également de qualité. Le papier aquarelle 100 % coton offre plus d’aisance car il est plus malléable. L’eau se dilue mieux et sèche moins vite, par conséquent son emploi est plus fluide et agréable sur de grandes surfaces. De surcroît, les couleurs aquarelles extra-fines sont plus saturées et vibrantes que sur du papier aquarelle 100% cellulose.

Sans acide ou PH neutre

Le papier acide jaunit et se désagrège progressivement. Nous avons encore des traces des impressions de 1452 de Gutenberg car celles-ci étaient en papier 100% coton sans acide ! Par conséquent l’absence d’acidité dans un papier avec un pH neutre (7 ou 6) augmente sa durabilité sur plusieurs siècles dans des conditions optimales.

Le grammage

Il définit l’épaisseur et le poids du papier au mètre carré.

  • 190g/m2 : si son prix est attractif notamment pour de très grands formats, il est à fuir si vous employez beaucoup d’eau en aquarelle. Vous devez donc le tendre avec du papier adhésif pour peinture afin qu’il ne gondole pas excessivement.
  • 300g/m2 : c’est le confort et le grammage idéal et passe-partout. Il ne gondole pas et reste léger.
  • 650g/m2 : pour ce type de papier plus onéreux, l’idée est d’y trouver plus de résistance sur des techniques aquarelles employant beaucoup d’eau. Le séchage est plus long et sa fermeté est à toute épreuve.

La texture ou le choix du grain du papier

Il définit la texture et par conséquent l’accroche du pinceau sur une surface plus ou moins granuleuse.

  • Grain fin : le plus couramment utilisé, sa texture offre un bon équilibre entre l’accroche du grain pour l’effet texturé et sa douceur au contact du pinceau.
  • Grain torchon : il apporte beaucoup d’effet texturé mais il faut le prendre en compte dans sa démarche picturale. Sa surface peut être déconcertante puisqu’elle accroche le pinceau. Une véritable liberté d’effets quand on le maîtrise !
  • Grain Satiné : il a un aspect laqué et brillant. Je ne lui trouve pas d’intérêt particulier car le papier cellulose a ces mêmes caractéristiques à un meilleurs prix. Aussi tout dépendra de votre façon de peindre en effet le pinceau glisse facilement sur cette surface non granuleuse et peut convenir à certains artistes.

La taille

Petit ou grand format ?

Personnellement j’ai débuté sur des petits formats A5. Avec une maîtrise progressive de l’aquarelle, je me suis orientée vers des formats de plus en plus grands.
Néanmoins, je préfère peindre les très grands formats en atelier à partir d’aquarelles réalisées In Situ. Le temps de réalisation et l’espace de travail est limité en extérieur. Aussi je sors souvent avec des formats moyens, ne dépassant pas le A3 ou 41×51 cm.
Le papier aquarelle se vend sous forme de blocs ou de feuilles individuelles pour les très grands formats. Vous aurez aussi la possibilité d’acheter du papier en rouleau si vos projets en aquarelle dépasse le format 60×80 cm.

L’article sur le matériel à emporter en extérieur vous apportera plus de précisions sur le sujet.

Conclusion

Pour commencer en aquarelle et se familiariser avec la technique, le papier cellulose est le choix le plus judicieux. Si vous êtes un aquarelliste expérimenté le papier 100 % coton est le choix idéal pour son confort dans travail du pigment et de l’eau et la qualité du rendu final.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.